Projets de fin de semestre 2015

Affichages : 3750

Mobi'carto

Les étudiants du M2 Géomatique ont présenté la première semaine de janvier leurs projets de fin de semestre: des applications qui sont désormais en accès libre. Pour la fin de l'année 2015, ils devaient réaliser une application geoweb à vocation sociale, répondant aux besoins de populations défavorisées, précaires ou vulnérables.


Mobi'carto

Une appli collaborative en temps réel pour des mobilités multimodales dans l'agglomération de Cergy-Pontoise sur un site qui s'adapte à tous les supports mobiles. L'appli permet de géolocaliser l'appareil, de trouver en temps réel toutes les informations sur les mobilités et de faire remonter les problèmes rencontrés et les conseils des voyageurs.

contoleContrôle au faciès 

Une appli cartographiant les témoignage des personnes qui s'estiment discriminées par les contrôles d'identité à répétition en raison de la couleur de leur peau, leur origine, religion, culture, ethnie… pour mettre à jour l'étude du CNRS de 2007 sur le contôle au faciès.

ecole 3DMon école sous l'eau 

Un site pédagogique pour sensibiliser les élèves de primaire aux inondations, avec des vidéo 3D de simulation de crue à Alfortville, où 100% de la commune est en zone inondable. Les enfants sont d'excellents vecteurs d'information, ils peuvent expliquer tout ce qu'ils ont appris à leurs proches.

harcèlementHarcèlement de rue 

Une appli cartographiant les témoignages de femmes en Ile-de6france pour sensibiliser la population au harcèlement verbal à caractère sexuel dont sont victimes les femmes dans l'espace public.

chaumiereLa chaumière au fond du campus 

Une appli destinée aux étudiants, pour les aider à trouver la résidence idéale en fonction de leur budget, de leur mode de transport et du temps de trajet maximal qu'ils envisagent.

 

 

Vauréal Expédition 2015

Affichages : 3705

Lundi 19 octobre 2015 les étudiants de M1 et les étudiants de M2 du Master de Géomatique appliquée aux études urbaines et aux risques de l’Université de Cergy-Pontoise ont réalisé une journée commune d'initiation au travail de terrain, dans l'esprit des expéditions de William Bunge ouvertes sur la société civile et les conflits sociaux.

Vaureal

L'«expédition» cette année a été une plongée dans un conflit d'aménagement en cours à Vauréal (Val d'Oise): le projet de lotissement situé rue Amédée-de-Caix-de-St-Aymour a crispé d'un côté les tenants des logiques environnementales et de l'autre ceux du logement social au point de se traduire par une situation de blocage. 

Les étudiants ont réalisé un jeu de rôle par groupes, chacun des 7 groupes étant calqué sur les différents partis prenants de ce blocage. Au cours de la journée les étudiants ont du faire du terrain, rencontrer les acteurs, lever des données, puis les exploiter, réaliser les cartes et les applications en appui à la position du groupe qu'ils représentaient. Puis à l'aide de ces matériaux, ils ont du defendre en fin de journée le point de vue de leur groupe devant un tribunal (presque) administratif, dans l'espoir de dénouer le conflit.

Comment s'est conclue la journée du 19 octobre, quel a été le résultat de l'«expédition»?

terrain vaureal foret vaureal
drone ucp tesla2 vaureal

Prix Story Map 2015

Affichages : 3404

Victor Santoni - Prix StoryMap Esri France 2015Bravo à Victor Santoni, étudiant du M2 Géomatique appliquée aux études urbaines et aux risques qui a reçu l'un des prix Story Map pendant la conférence SIG2015 Esri France!

Victor Santoni avait réalisé sont projet SonoCarto sur la représentation cartographique des ambiances sonores à Paris à l'aide de parcours commentés dans le cadre d'un projet de recherche au laboratoire MRTE de l'Université de Cergy-Pontoise.

sonocarto capture

Villes résilientes

Affichages : 4244


Comment une ville peut s'adapter aux phénomènes...par lemondefr

Dans un entretien pour Le Monde, le responsable du Master Géomatique explique les espoirs, les enjeux et les ambiguités de la résilience urbaine et des villes résilientes. Alors que près d'un Français sur quatre habite en zone inondable, chaque catastrophe nous rappelle à l'urgence d'adapter les zones urbanisées. Mais résilience et adaptation sont trop souvent abordées uniquement par l'ingéniérie et les grand projets.

Alors que changer l'urbanisme et la forme des villes pourrait prendre des générations, il est possible de changer les comportement dès maintenant. La résilience passe aussi par une gouvernance renouvelée et le dévelppement d'une culture du risque, ce qui nécessite un travail sur les représentations, en particulier en cartographie et en géomatique. Samuel Rufat compare les cartes de risque d'inondation avec les simulations 3D que Xavier Opigez de l'IAU Ile-de-France fait réaliser aux étudiants du Master Géomatique.

C'est aussi l'occasion d'annoncer les publications de Resilience Imperative, Uncertainty, Risks and Disasters chez Elsevier par Magali Reghezza et Samuel Rufat, et Résiliences. Sociétés et territoires face à l’incertitude, aux risques et aux catastrophes chez ISTE Ediction.